Les légendes de Beaucaire

Au pied de chaque arc-en-ciel, il y a une marmite de pièces d'or !

En référence à cette légende bien connue, vous trouverez dans les légendes de Beaucaire bien plus qu'une marmite...

Dans l’ouvrage de la collection « Al Canton » consacré au vallon de Marcillac, un certain  nombre d’histoires  et d’anecdotes, le plus souvent en occitan, se réfèrent au château de Beaucaire. 

 

Témoignage de la place qu’il a toujours occupé dans l’imaginaire des habitants de la région, deux thèmes se détachent en particulier... 

Les voici, ci-dessous.

al-canton_marcillac.jpg
veau_d_or.jpg

Le veau d'or

« I a un vedèl d’or a Bèlcaire mès sabèm pas end es. S’o sabiam i séria pas pus ! » (D. A.)

Il y a un veau d’or à Beaucaire mais on ne sait pas où il se trouve. Certains disaient qu'il est dans les oubliettes au niveau du ruisseau "Le Dourdou".

Si on le savait vraiment, il n’y serait plus !

L’appellation du veau (ou à la chèvre) d’or, n'est pas locale. En effet, on retrouve le veau d’or dans la bible et le coran, dans les livres et chansons et c’est parfois même le titre de l’œuvre. Dans la culture populaire, le veau d’or fait référence à un trésor fabuleux et très ancien qu’il est normal d’imaginer sur un site archéologique (dolmen, camp romain, château…) dont les origines ne pouvaient que remonter à la nuit de temps. Cette appellation est même devenue une expression pour désigner un caractère ou un symbole fort (l’idolâtrie, l’avidité de biens, une récompense, un univers de fiction, un trophée, un autre dieu, un nouveau dieu…)... Source Wikipédia

Le veau d'or
Le veau d'or

press to zoom
Le veau d'or
Le veau d'or

press to zoom
Le veau d'or
Le veau d'or

press to zoom
Le veau d'or
Le veau d'or

press to zoom
1/5

Diaporama

Souterrains 01.png

Les souterrains

 « I aviâ las "oblietas" amont [BèlCaire], que ara las an tampadas. Pareis qu’aquî l’i envoiavan lo monde qu’èran pas satges. Las ‘‘oblietas’’, las avèm vistas mes lo sosterrenh, n’avèm entendut parlai' mès l’avèm pas vist. Pareis qu’anava al castèl de Combret mès... Passava jol Dordon. » (D. A.)

Là-haut (Beaucaire) il y avait les oubliettes, qui sont aujourd’hui bouchées. Il paraît qu’ils y envoyaient les gens qui avaient fait des bêtises. Les oubliettes je les ai vues, mais le souterrain j’en ai entendu parler mais je ne l’ai pas vu. Il paraît qu’il rejoignait le château de Combret, il passait sous le Dourdou.

 

 « Ai ausit dire que l’i aviâ un sosterrenh que partid d’a Panat e qu’anava sortir a Bèlcai re al ras de Nôuviala. » (S. G.)

J’ai entendu dire qu’il y avait un souterrain qui partait de Panat et qui débouchait à Beaucaire, près de Nauviale.

 

 « Al castèl de Bèlcaire l'i aviâ los senhors. Los cacèron e sai pas end parti(gu)èron. Disin que l’i aviâ un sosterrenh. » (P. A.)

Au château de Beaucaire il y avait des seigneurs. Ils ont été chassés et je ne sais pas où ils sont partis. On dit qu’il y avait un souterrain.

Des légendes au sujet de souterrains courent toujours autour de châteaux et d’abbayes. L’existence dans les ruines de salles ou couloirs partiellement enfouis, comme à Beaucaire, ne pouvait qu’appuyer ces croyances. Même si des passages permettant de quitter discrètement les lieux ont existé, ils ne pouvaient avoir la longueur (allant parfois jusqu’à plusieurs kilomètres !) décrite par les conteurs locaux.

Arc en ciel 2880x1620 Michel REY 01.JPG

La rubrique "Le château" c'est aussi...